POuDlArd SchoOL


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cachots de la tombe

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ycrila M
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Jeu 27 Avr - 21:31

Non, de toute façon on a pas d'eau, et j'ai pas envie d'utiliser ma baguette.

Elle se leva et regarda Lyra toujours par terre.

Encore un mot et je te jure que nous ne serons pas si cléments avec toi !!

Elle lui jeta un regard furieux, si ça ne tenait qu'à elle, la gamine serait sûrement déjà morte.

Kili... Taï, quand j'aurais besoin de tes consiels, je t'appellerai !Merci !

Elle ne put que répondre à un hochement de tête envers Kilianne quand celle-ci remercia Rogue. Devant tout le monde, Ycrila était méprisable avec elle, mais les regards qu'elle lançait voulait tout dire, bien qu'elle ne changera pas son plan.
Revenir en haut Aller en bas
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 0:11

J'ai souris au regard d'Ycrila. Je n'avais aucun espoirt de survie -si ce n'était pas elle qui me tuait, ce serait forcement quelqu'un d'autre- mais je savais qu'on s'entendait. J'ai voulu continuer de parler avec elle. Pensivement, j'ai regardé les mangemorts.

"Un de mes maîtres aurors, je ne sais pas si tu te rappelle de lui Ben, tu ne participais pas beaucoup en cours, me disait qu'au moment de mourir, il fallait trouver la paix...il ne fallait detester personne, accepter que ce soit la fin de sa vie, car toute vie a une fin...je crois que je comprends enfin ce qu'il voulait dire....c'est vrai quoi, vous allez me torturer....me tuer...mais je ne vous en veux pas...c'est étrange comme sentiment..."
Ben machouillait son stylo pensivement.

"Ha ! Marvirn c'est ça ? Ouai...un grand homme...c'est moi qui l'ait tué."

J'ai hoché la tête.


"Je m'en doutais que c'était toi. Il te soupçonnait."
Ben : c'est vrai ?
Kilianne : oui...
Ben : je l'aimais bien...dommage qu'il ai déquillé tant de mangemorts à lui tout seul...


Je me suis étirée en baillant.

"Et quand comptez vous commencer ? Quitte à mourrir, autant mourrir vite..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 11:52

J'ai levé les yeux de mes "mémoires" de prisonnier et j'ai machonné ma plume.

"Je ne sais pas vraiment Kilianne. J'avais l'intention de te laisser mourir de faim et de soif et de laisser ta blessure s'infecter avant de te torturer et de te soutirer toutes les informations dont j'ai besoin, mais plus je réfléchis, plus je me dis que quand tu seras faibles tu auras moins mal. Et comme je suis obligé de rester ici jusqu'à ce qu'on en ai finis avec toi, Rogue et la fille, pour rester caché, je me demandais si j'allais pas commencer plus tôt que prévu. Je sais combien tu es résistante. Je sais combien il faudra de temps pour venir à bout de toi. C'est pour ça que je me disais peut-être commencer dès demain matin. t'as un petit peu de répit, ça te va ? "

J'ai vu Kilianne hocher la tête avec résignation puis commencer à regarder ses ongles avec le calme de quelqu'un qui va demander du vernis et je me suis tournée vers Ycrila pour lui demander son approbation.

"Ycrila ? Tu dois avoir du travail au ministère...que veux-tu faire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ycrila M
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 14:01

Oui je pense qu'il y aura beaucoup de travail ces derniers temps... mais je m'occuperai moi-même de Kilianne et Rogue, occupe-toi de la fille, Lyra, je m'occupe de ces deux là.

Elle le regarda avant de se tourner vers Kilianne.

Taï, demain matin, toi et ton bourru de père, nous irins dans une pièce où nous allons nous amuser...

Elle lui adressa un sourire carnassier avant de sortir de la salle pour revenir quelques minutes plus tôt avec une cruche d'eau, elle la voulait en forme pour demain, enfin, en forme...

Bois !!

Elle lui jeta la cruche que Kilianne rattrapa au vol renversant la moitié de son contenu au passage.
Revenir en haut Aller en bas
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 14:14

J'ai saisi la cruche et j'ai bu à longue gorgée. Quand ma respiration n'a pas pu tenir plus longtemps, j'ai soupiré de bonheur et je me suis essuyé la bouche avec ma manche. C'était bon...j'ai tendu la cruche à Rogue en lui recommandant d'en garder pour la fille.

"MerciYcrila, tu es vraiment trop bonne, c'est la seule chose que j'attendais de toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ycrila M
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 14:32

Tous les mangemorts tournèrent leur regard vers Ycrila, elle ne baissa pas les yeux et répondit.

Quoi ! C'est quoi ces regards !!Elle délire c'est tout !Retournez au boulot !!Ben... tu as raison, tu vas t'occuper d'elle... moi je retourne au ministère... et Taï... bonne mort !

Sans un regard pour quiconque elle quitta la pièce faisant voler sa longue cape noire.
Revenir en haut Aller en bas
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 28 Avr - 14:32

J'ai relu mon texte.

"Ecoute ça Kilianne : "Au fond de ma cellule je voyais à travers les barreaux ma compagne auror torturée monstrueusement. Les endoloris pleuvaient sur sa pauvre personne, ainsi que de nombreux sorts puissants de tortures psychologiques..." je trouve que j'ai vraiment un talent d'écrivain ! Tu en pense quoi ? C'est le programme que je te reserve pour les quelques heures à venir...ça devrait te plaire ? "

J'ai sortit ma baguette.


"Je vais te le demander gentiment parce que utiliser la manière forte me répugne. Tu vas te lever, sortir de la cellule, en douceur et sans rien tenter, bien que tu ne sois pas assez stupide pour cela, puis tu vas venir ici et en digne auror que tu es, tu vas souffrir...si tu ne le fais pas, je te plirai à un sortilège cinq fois plus puissant que l'impéro..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Lun 1 Mai - 23:30

Je me suis levée, comme il le demandait. J'avais un mangemort de force égale à la mienne devant moi, avec l'incontestable avantage de posséder une baguette. Je suis allée le rejoindre au milieu de la salle et je me suis appuyée sur la table, tout naturellement. Je voulais bien mourir, mais je n'avais pas vraiment envie de souffrir. Surtout comme il souhaite le faire. Et j'allais souffrir longtemps...j'ai regardé Rogue, puis la gamine qui continuait à pleurer sa séparation avec sa bestiole...et puis tout à coup, je n'ai plus eu tellement envie de mourir. Severus Rogue...c'était mon père, la seule personne qui me restait, la seule qui s'était sacrifiée pour moi...un père que j'avais rêvé, longtemps...je ressentais une sorte d'attachement envers lui, même si je ne pouvais pas appeller ça de l'amour...je lui ai souris. C'était tout ce que je pouvais faire. Puis je me suis tournée vers Ben.

"J'ai le droit à une dernière volonté ? "

-Si tu veux, a-t-il répondu, mais je ne suis pas sûr de l'accepter.

-Y a une fille qui m'a sauvé la vie une fois, et envers qui j'ai une dette que je souhaite payer envers et contre tout. Je ne connais pas son nom de famille, mais son prénom est Sicada, elle est à Poudlard...Si tu pouvais me remplacer dans cette dette, je voudrais mourir la conscience tranquille.

Ben a fait non de la tête.


"Et sacrifier ma vie pour une dette que je n'ai pas à payer moi ? Tu plaisante Kilianne. Je ne suis pas maso à ce point..."
"C'est à cause de toi que je dois payer cette dette ais-je répondu, c'est toi qui m'a fais tomber de mon balais ce jour là. "
"J'en ai rien à faire. Me débarasser de toi, si gênante, c'était l'idéal. Cette gamine a tout gâché. Une autre volonté ?"


J'ai réfléchis longuement. Libérer mon père et la fille ? Jamais il n'accepterai, Rogue allait mourir, la fille serait torturée...non, je devais trouver quelque chose...d'autre.

"J'ai trouvé, lui ais-je dis. J'aimerai t'embrasser une dernière fois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Lun 1 Mai - 23:45

J'ai souris. Brave Kilianne...je m'attendais à quelque chose comme ça, ou un verre de bierre, les seules choses qui avaient fais sa vie. Je pouvais pas refuser quelque chose comme ça, surtout que ça m'arrangeais bien. Finalement, cette jeune femme avait été noyée par sa mère dans un verre de rhum, elle n'avait jamais vraiment eu de bouée de saubetage. La santé, elle s'en fichait pas mal, chez les sorciers l'alcool ne faisait aucun mal, mais ses malheurs, eux, avaient bien trouvé sa place. J'ai accepté, en hochant la tête. Elle aussi elle a sourit et ses approchée de moi. J'ai touché ses lèvres, un peu...et un violent coup de genoux a percuté mon ventre. J'ai hoqueté pendant que Kilianne prenait la direction de la sortie, j'ai tendu ma baguette.

"Tortura souveniro"


Kilianne est tombée au sol, la tête entre les mains et s'est mise à respirer très fort, cherchant du regard un point où s'accrocher pour ne pas se laisser emporter par le sort. Les pires moments de sa vie et les douleurs ressenties pendant ces moments étaient en train de defiler devant ses yeux, dans sa tête, l'ambiance et la douleur imprégner son corps. Je ressentais une forte euphorie, j'avais presque envie de rire. La voir souffrir, tenter de se sauver, tenter d'échaper à la fatalité, se battre et souffrir encore plus dans cette bataille était réèllement jouissif. Je me suis assis et je l'ai regardée.

"Tu es encore plus belle Kilianne quand tu souffre tu sais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mar 2 Mai - 0:30

J'ai senti mes genoux percuter le sol froid, mais je n'ai pas fais attention à cela. Je sentais le noir m'envahir, l'horreur, les cris les pleurs, une image se colle dans ma tête : celle de ma mère. Non ! Je ne veux pas. Je me force à ouvrir les yeux et regarde la fourmi sur le sol, si je la quitte des yeux c'est fini. Mes muscles s'affolent, se contractent comme quand ma mère arrivait avec sa baguette et me cinglait les jambes avec son fouet imaginaire; J'entndais le fout claquer, la douleur sur mes jambes et mon dos était bien réèlle, et comme l'enfant que j'étais à l'époque, je me repliais sur moi même, serant les dents à chaque coups. J'ai perdu la fourmis des yeux et cette fois je l'ai vu : la grande femme maigre au regard de glace et aux cheveux soigneusement attaché en un strict chignon à l'arriète qui levait sa baguette. J'entendais sa vois résonnait dans ma tête, les mauvais sorts sortir de sa bouche et s'abbatre sur moi, le sang glisser sur le sol quand le coup était trop fort. Dans mon cauchemar, je me suis mise à marmonner.
"Maman arrête, maman, j'ai mal, je le referai plus, c'est promis. maman ! "

Le visage de mon faux-père se figeait devant mes yeux, avec son ciguare, regardant la scène avec un sourire d'une méchanceté cruelle. Je m'entendais encore supplier, le rire de mon père se mélant avec ce lui de Ben.

"papa...papa dis lui d'arrêter."


Et les coups reprenaient de plus belle. Mes pleurs. La douleur. Encore la douleur. Cette fois si, j'avais cassé un verre. J'avais cinq ans. Après les coups, je revoyais la piece. La grande porte blanche, livide. Ma mère me prenait par le bras et m'enfermait dans ce placard vide, froid et sombre où les araignées se disputaient les quelques nourritures qui passaient par la, ma propre chaire comprise.

Ben a un peu calmé le sort. Je suis restée allongée, au sol, halletante, les larmes coulant le long de mes joues. Je n'avais pas crié, comme Sicada l'avait tant espéré. J'avais juste gémi. Mais pas crié. Mais je ne savais pas si j'allais tenir longtemps. Ben en était juste à l'apéritif. J'étais prête à me jeter à ses pieds et à implorer qu'il me pardonne puis je me suis reprise et je me suis à nouveau reconcentrée sur un point, qui cette fois a été une pièce de monnaie égarée sur le sol. J'attendais, les prochaines années de ma vie allaient défiler...et tout ce qui allait avec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mar 2 Mai - 10:05

Je suis resté calme, observant Kilianne. La pause entre deux douleurs était encore plus douloureuse que la douleur qui passe d'un seul coup. Le plus douloureux dans ce sort, c'est de se faire envahir. J'ai bu une petite gorgée de mon verre de bierre, qui était froide, comme la pièce. J'ai rajusté ma cape sur mes épaules pour avoir plus chaud. J'ai regardé Rogue et j'ai souris : Ycrila avait raison. Kilianne était la plus grande de toutes les tortures pour lui.

J'ai ensuite regardé la gamine. Elle était gelée, et sanglotait. Elle, on avait pas le droit de lui faire du mal. Il fallait la garder en bonne santée, c'était les ordres qui venaient de plus haut que moi. Je suis allé fouiller dans le garde manger et je lui ai ramené une miche de pain, avant d'en donner un bout à son animal, même si je ne savais pas s'il mangerait. Elle ne mangeait pas. Restait le regard fixé sur la bestiole. J'ai raproché la cage de façon à ce qu'ils puissent se toucher du bout du doigt, je ne pouvais rien faire de plus. En se transformant l'animal avait fait du mal aux nôtres, si je le sortais de sa cage, il est possible qu'il se retransforme. Je ne voulais pas prendre ce risque. J'ai remis une buche dans le feu, puis je suis allé au près de Kilianne.


"ça fait mal pas vrai ? c'était un aperçu de la nuit que tu vas passer...ça va être dur, tu suppose bien, pour toi comme pour moi, j'ai me le calme vois tu et les cris ne sont pas propice au repos"
Elle n'a rien répondu. Elle n'a pas bougé, son regard était fixe.Cette immobilité et ce silence me fatiguait.

"C'est repartit Kil..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mar 2 Mai - 11:01

J'ai fermé le yeux et j'ai serré mes lèvres. J'avais de nouveau froid. Dans mes yeux grands ouverts, je voyais encore ma mère et mon père qui cette fois approchaient tous deux avec leurs baguettes.

"Je t'avais pourtant dis de ne pas dire à Poudlard ce que je t'avais fais, gronda la voix de ma mère. Tes mensonges te perdront ma pauvre...endoloris"

Mon corps a été pris d'un subresaut et retenu un cri de douleur. J'ai comme toujours utilisé la même methode : je me suis mordu le poignet pour me taire. J'ai été prise de tremblements et de convulsions violentes, j'ai mal ! Ben arrête ! Arrête je t'en prie ! Non, il faut que je me taise. J'ai fermé les yeux, mais mes parents étaient toujours là. Leurs voix, leurs sorts, leur méchanceté, leur manque d'amour. Puis le sort m'a fait passer sur un autre passage de ma vie : Poudlard. Et c'est le visage de Rogue m'est apparu, et c'est là que j'ai su que je ne l'aimais vraiment pas. Un jour où il m'avait humiliée devant toute la classe. Je me suis mise à pleurer, comme l'enfant que j'étais qui avait pleuré. Je me revoyais en heures de retenue pendant que les autres allaient jouer au quidditch, je voyais ses yeux cruels, je voyais...

"NNOOOONNNN ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mar 2 Mai - 12:45

[Ben et moi avons décidé d'attendre le retour de Lyra et de Rogue, parce qu'on va trop vite et ils auront trop rarement joué. On reste là pour le moment, saud si on poste un petit message de temps en temps pour faire un minimum avancer]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 5 Mai - 0:38

J'ai éclaté de rire, un rire froid, mais une joie sensationelle me prneait les tripes, le coeur.

"Tu as mal, pas vrai ?? Dis moi que tu as mal ! Cris Kilianne ne te retiens aps ! Il n'y a personne à impressioner ici."

Je voyais la jeune femme le visage déformé par les larmes et la douleur se tordre sur le sol. Elle tenait sa tête à deux mains et enfonçait ses ongles dans ses cheveux, ses longs cheveux noirs, emmelés par la bataille à Poudlard. Je trouvais que ce n'était pas assez. Maintenant, il fallait aller plus vite, la nuit ne serait pas éternelle, et je m'atais promis de ne la tuer qu'au levé du soleil. Si je ne me dépêchais pas, elle mourait trop vite, sans avoir eu le temps de souffrir...

"Endoloris"

Tiens, les barrières de Kilianne s'effacent, elle a de plus en plus de mal à resister. Il lui arrive de crier, une fois ou l'autre, mais elle reste tout de même relativement resistante. J'ai ajité ma baguette un petit peu pour que toute douleur cesse. Kilianne est restée à genoux, les bras repliés sous son ventre, le souffle faible, gémissante, pitoyable dans sa robe de sorcier déchirée qui laissait apparaitre ses fines et blanches épaules et son bras, dont le sang séché autour prenait une couleur noire. Pitoyable, mais en même temps si forte. Elle ne s'était pas encore jetée à mes pieds en me demandant grace comme les sang de bourbes, les infames pourritures à qui j'avais fais subir le même sort.
Je me suis approché et je me suis accroupi devant elle. Elle a relevé la tête, lentement. J'ai cru que ses yeux allaient m'implorer. Même pas. ils étaient pleins de haine. Un regard que j'avais un peu de mal à supporter.

"Tu vois Kilianne, ce qui aurait fait de toi une excellente auror, c'est que tu n'as pas de point faible ! Pas de familles, pas d'amis, pas d'enfant, une résistance à la douleur physique assez impressionante il faut bien le dire et un passé psychologique suffisament douloureux pour que ta haine des "gens" méchants" t'aident des les situations comme celle où tu te trouve en ce moment. Tu es peut être un peu trop accro à l'alcool, mais pour une sorcière, qui plus est de sang pur, c'est difficilement blâmable."

Je me suis levée, j'ai commencé à tourner autour d'elle, lentement, les bras croisés sur ma poitrine.

"Tu vois Kilianne, tu es une fille comme je les aime : tu es d'abord très belle, magnifique, réspendissante de jeunesse, rebelle, un soupçon provoquante, courageuse, attachée à tes idées et pas mal de choses encore...si je ne m'en tenais qu'à l'amour, pur et propre, il y a longtemps que je t'aurai demandé ta main. Mais je partage un autre amour, celui du mal, celui du seigneur des ténèbres et si je choisis la vie plutôt que la mort, l'amour auquel je devais me dévouer n'était pas celui en ta faveur, je suis navré...tu es exceptionelle Kilianne mais tu as choisis le côté, et je te comprends après ce que tu as vécu pendant ton enfance, le côté du bien...c'est dommage, mais c'est ainsi. Je suis persuadé d'avoir fais le bon choix. Tu vas me demander : si je t'aimais pourquoi vouloir te tuer ? D'abord parce que c'est mon travail de mangemort, mais je te l'accorde, si je ne m'en tiens qu'à cettte raison, j'aurai pu le faire plus proprement. Un avada Kedavra et c'est vite réglé. Mais pour me persuadé que je ne suis pas en train de faire une connerie, je veux ressentir la joie de te faire souffrir. L'amour est une douleur éternelle. Ma pauvre Kilianne. C'est dur de subir les caprices amoureux d'un mangemort, n'est ce pas ? Mais ne t'en fais pas, ce sera bientôt finis. Endoloris expansium ! "

Kilianner a recommencé à se tordre de douleur. Je suis retourné m'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 5 Mai - 11:01

Pourquoi l'expansium ? Un endoloris normal ça lui suffisait pas ? J'étais passé à un stade de la douleur où même ma pauvre conscience n'était plus en cause. Je sentais chaque cellule de mon corps hurler à l'aide, mon sang circuler à une vitesse impressionnante pour tenter de calmer toutes les douleurs, ce qui était impossible, mes muscles me brûlaient, je brûlais intèrieurement. J'avais la sensation que d'énormes piquet de métal s'enfonçaient dans mon ventre, entre mes côtés, dans mon dos. J'étais complètement glacée. Puis, tout s'est arrêté. J'ai regardé le plafond, j'ai entendu la voix de Ben :

"Bon, avant qu'il ne soit plus possible de te sortir un mot de la bouche, tu vas me dire où se trouve l'ordre du phoenix. Tu vas me dire tout ce que tu sais, jusqu'au détail le plus infime. Parle."

J'ai continué à regarder le plafond, respirant comme si je venais de faire un maraton, en sueur, épuisée. Je n'ai pas ouvert une seule fois la bouche.

"Kilianne, parle ! "

Je n'ai toujours pas parlé. La seule chose qui m'importait, c'était de ne plus sentir mon corps se désintégrer.

"Kilianne, tu vas avoir mal, je te préviens ! "

J'ai tourné ma tête vers Ben, lentement.

"Ben, écoute moi..."

Ma voix était faible, mes lèvres sèches, j'avais du mal à les bouger.

"Dans ma tête, tu vas finir par me tuer. Que je parle ou non. Alors...alors pourquoi je parlerai ? J'ai été entrainée, comme tu l'as été à resister à la torture. Je ne suis pas vraiment la meilleure proie que tu ais pris pour avoir des informations sur l'ordre. Je n'attends plus rien à partir de maintenant, sauf d'avoir mal et de mourir. Alors vas-y Ben...vas-y...fais ton boulot"

J'ai laissé mes yeux fixés vers le plafond. Il a murmuré un sort. Et j'ai mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Langdon
o°Membre du ministère°o
avatar

Nombre de messages : 74
statut (élève prof?...) : auror
Date d'inscription : 10/04/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 5 Mai - 11:21

Je venais de lancer le sortilège de douleur le plus affreux que contenait le registre de la magie noire. Les victimes n'en sortaient jamais indemne et un grand nombre mourraient. J'étais frustré : Ycrila n'aurait jamais dû dire à Kilianne qu'elle allait mourrir de toute façon. La torture à la douleur de cette façon n'avait plus aucun interêt. S'ils savent qu'ils vont mourir, coûte que coûte, les torturés ne parlent plus, c'était les bases du débutant ça. Et même si j'avais promis à Kilianne de la tuer juste après, sans douleur, elle n'aurait pas parlé. Elle avait été entraînée...c'était de rage que je venais de lancer ce sort. Une rage folle contre elle...ou contre moi ?

Toujours est-il que j'avais l'agonie propre belle et pure devant mes yeux. Le spectacles était prenant. J'ai pris mon calepin et j'ai commencé à décrire l'horreur de la scène, scène qui ferait un carton quand j'aurai vendu ces "mémoires" de prisonnier. Le sort que j'avais lancé était inconnu, pour le moment des gentils magiciens. Une fois dévoilé, la terreur serait total. "Agonasium" c'est ainsi qu'il s'appellait.

Soudain Kilianne a cessé de bouger. Après quelques convulsions, son corps s'était figé sur le dos, les bras en croix. Son visage, blanc comme un linge, avait perdu toute expression, il était détendu, serein, sa bouche était entrouverte, un long filet de sang en sortait, il y en avait aussi sous son nez. Le contraste avec le blanc de sa peau était frappant. Ses yeux se sont fermé, et plus aucun souffle n'a agité sa poitrine.

Je me suis levé, j'ai marché vers le corps et j'y ai donné un coup de pieds dedans. Il s'est retourné, aussi flasque qu'une poupée de chiffon. J'ai haussé les épaules.


"Morte" ais-je dis, plus pour Rogue que pour moi.

Je suis allé m'asseoir, fixant le traitre qui lui regardait le corps de sa fille. Un silence de mort, ce qui était bien normal, régnait dans le cachot. J'ai levé mon verre.

"Ainsi finit Kilianne Taï, d'un grand héroïsme, il faut bien le dire, mais de la stupidité affligeante d'avoir choisit la mort en se mettant du côté du bien. Kilianne...tu ne manquera à personne. Parce que personne ne t'aimait. Sauf ton crétin de père peut-être, mais lui non plus ne va pas vivre très longtemps. Puisse-tu ne pas reposer en paix"


[HJ : ne commencez pas à critiquer parce que on a pas le droit de tuer dans le RPG ! Kilianne et moi savons ce que nous avons à faire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 5 Mai - 20:17

[oui, un peu de patience...on attend juste que rogue joue un peu, sinon ce n'est pas drôle]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Ven 5 Mai - 23:54

[Ne vous inquiétez pas. On vous fait confiance]
Revenir en haut Aller en bas
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Sam 6 Mai - 18:05

[Merci, encore faut-il qu'il réponde]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Dim 7 Mai - 0:13

[J'espère pour vous deux qu'il va pas tarder]
Revenir en haut Aller en bas
JylL Fox
Préfet De Gryffondor
Préfet De Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 903
Age : 27
statut (élève prof?...) : Préfète de GryffOndOr
Maison : GryffOndOr
année (seulement si vous êtes un élève) : Cinquième Année
Date d'inscription : 11/11/2005

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: Je ne sOuhaite pAs m’exprimer à ce SujeT
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Dim 7 Mai - 0:14

[il ne devrait pas tarder normalement Wink ]

_________________
.


BeauTifuL... But ... SavAge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wo0nderwall.skyblog.com/
kilianne Taï
Membre de...
Membre de...
avatar

Nombre de messages : 307
statut (élève prof?...) : Etudiante en formation d'Auror (possible ?)
année (seulement si vous êtes un élève) : Sexe féminin :D
Date d'inscription : 10/03/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
700/1000  (700/1000)
vOtre Camp: 3
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Dim 7 Mai - 0:26

[oui, parce que je commence à pietiner]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
0°o directeur de Serpentard o°0
avatar

Nombre de messages : 208
statut (élève prof?...) : professeur et directeur de la maison des serpentards
Date d'inscription : 17/02/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: Je Lutte pOur le bien
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mer 17 Mai - 18:26

[je suis là, HOURA!!!!!!!!!!!!!!! Content de voir que tout le monde m'attend, merci beaucoup, ça me fait plaisir et excusez-moi pour le retard]

Je regardais Ben torturer ma propre fille. Je ne l'avais jamais aimé ce Ben mais avais-je déjà aimé un mangemort? Il était en train de jouer avec ma fille, il la manipulait, il la faisait souffrir pour le plaisir. Si j'avais pu, je l'aurais tué, je les aurais tous tué. Si j'avais pu, j'aurais retiré le regard de ce spectacle immonde. J'avais l'impression qu'on tirait de toute ses forces sur mon coeur pour essayer de me le retirer. Mon corps était pris de douleur, j'avais la nausée, j'avais la migraine. Je me suis mis dans un côté du cachot pour vomir. Je n'en pouvait plus. Je me suis essuyé la bouche avec un mouchoir et j'ai regardé ma fille, encore une fois.. J'ai lu sur son visage sa douleur. Elle était si belle. Mais cette douleur, c'est moi qui lui avait infligée. Je ne pouvais plus supporter de la voir souffrir. J'ai pris un couteau et j'ai tenté de me l'enfoncer dans le coeur pour ne plus avoir à supporter la douleur que me provooquait la vision de ma fille paralysée de douleur. Mais à quelques millimètres de ma peau, j'ai lâché le couteau. Pas par lâcheté, pas parce que je n'avaispas le courage car je l'avais le courage, je savais que de toute manière je mourrais alords maitenant vallait mieux que plus tard non, je n el'ai pas lâché pour cette raison mais parce que je voulais souffrir à mon tour et rien ne pouvait plus me faire souffrir que de voir ma fille aincsi torturée. Je n'avais jamais été bon, j'avais toujours été injuste avec mes^élèves, meme avec ma propre fille. Il falait que je paye pour tout le mal que je leur avait fait. Il fallait que je souffrez à mon tour. Après ma fille, ce serait moi et je continuerais à souffrir jusqu'à ma mort. J'ai continué à la regarder, en serrant les dent. Je me mordais la lèvre inférieure et je me suis rendu compte que je me faisais saigner, tant pis. Le goût du sang dans ma bouche me redonna la nausée mais je résistai. Mes lèvres, me faisait mal mais tant pis, je continuais. Je me plantais les ongles dans la chaire, je m'arrachais des cheveux et je voyais ma fille, la pire des souffrances. Elle souffrait, si j'avais pu, j'aurais supplié qu'on me prenne à sa place.
Et puis je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer à quel point j'étais fier d'elle. elle n'avait pas poussé un seul vcri pendant tout ce temps. Elle n'avait pas laché un mot sur l'ordre du phénix et pourtant je sais bien comment elle souffrait. j'étais foier même si je n'avais pas eu la chance de l'élever ^par moi-même, j'étais fier.
Et puis elle s'est écroulée sur le sol. J'ai senti mon coeur s'arreter. J'ai remarqué que mes joues étaient mouillée de larmes. J'ai regardé, j'ai desséré mes dent, j'ai tenté d'apercevoir ce qu'il se passait mais je n'ai pas compris. j'ai vu le corps de ma fille, immobile. J'ai commencé à paniquer, j'ai senti la nausée reprendre. J'ai resséré mes dents et j'ai entendu ben dire morte et je n'ai pas pu, y croire, c'est impossible, elle ne peut pas etre morte, ma fille, mon enfant, l'etre de ma chaire et de mon sang, la personne à qui je tiens le plus dans ce monde, la personne pour qui je me serais sacrifié. J'ai vomi mes entrailles, j'ai vomi tout mon corps, je me suis griffé, lacéré la peau de mes ongles, et j'ai pleuré de rage, pleuré d'horreur, pleuré d'iunjustice, pleuré d'amour.
J'ai pleuré si fort que j'ai cru un instant que mes yeux allaient sortir de ma tête. J'aurais mieux fait de me le planter ce couteau dans le coeur, je n'aurais pas eu à supporter tout ca. Mais non, il fallait que je souffre pour me punir de toute la méchanceté que j'avais faiute à tout le monde autour de moi. Je me détestais et il fallait que je me fasse payer pour partir la concience tranquille mais c'était p;lus que je ne pouvais supporter ma fille morte. Je me suis levé et j'ai hurlé



NNNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN
C'EST IMPOSSIBLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!JE VOUS HAIS TOUS, JE VOUS DETESTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!VOUS M'AVEZ TOUT VOLE, TOUT PRIS, VOUS AVEZ TUE TOUT CE QUI %ME RATTACHAIT AU BIEN SUR CETTE TERRE ET LA , ALORS QUE J'APPREND L'EXISTENCE DE MA FILLE, VOUS ME L'ENLEVEZ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

TUEZ-MOI BANDE DE BRIUTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!TUEZ-MOI AVANT QUE JE NE VOUS TUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!JE NE VEUX PLUS DE CE MONDE POURRI, JE VEUX REJOINDRE MON PAUVRE ENFANT!!!!!!!!!!!!!!!!!CERTE, J'AI ETE CRUEL AVAEC ELLE, J'AI ETE CRUEL AVEC TOUT MON ENTOURAGE PARCE QU AVANT J AI SOUFFERT. JE SAIS QU ELLE NE M AURAIT JAMASI PARDONNE MAIS JE M EN MOQUAIS!!!!!!!!!!!!!!!!! LA SEULE CHOSE QUI COMPTAIT A MES YEUX A PRESENT ETAIT DE LA VOIR VIVRE SA VIE TRANQUILLEMENT D AVOIR DES GOSSES UN MARI UN FAMILLE. QU ELLE M AIME OU QU ELLE NE M AIME PAS JE M EN MOQUAIS BIEN JE COMPRENAIS QU ELLE NE PUISSE PAS AIMER UN PERE QUI N A JAMAIS ETE PRESETN MEME SI JE N ETAIS PAS INFORME DE SA NAISSANCE UN PERE QUI A ETE MONSTRUEUX LE PIRE PROFESSEUR QUI SOIT LE PERE LE PLUS HORRIBLE MAIS JE L AIMAIS JE L AIMAIS ET JE M EN SUIS RENDU COMPTE TROP TARD. LAISSEZ MOI CREVER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

j'ai pris le couteau et j'ai voulu mle l'enfoncer dans le coeur mais je me suis évanoui, j'vaias perdu trop de sang, je m'étais auto mutilé et j('avais trop vomi. je me suis écroulé sur le sol, inconsciient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
0°o directeur de Serpentard o°0
avatar

Nombre de messages : 208
statut (élève prof?...) : professeur et directeur de la maison des serpentards
Date d'inscription : 17/02/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
800/1000  (800/1000)
vOtre Camp: Je Lutte pOur le bien
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mer 17 Mai - 18:27

[je suis là, HOURA!!!!!!!!!!!!!!! Content de voir que tout le monde m'attend, merci beaucoup, ça me fait plaisir et excusez-moi pour le retard]

Je regardais Ben torturer ma propre fille. Je ne l'avais jamais aimé ce Ben mais avais-je déjà aimé un mangemort? Il était en train de jouer avec ma fille, il la manipulait, il la faisait souffrir pour le plaisir. Si j'avais pu, je l'aurais tué, je les aurais tous tué. Si j'avais pu, j'aurais retiré le regard de ce spectacle immonde. J'avais l'impression qu'on tirait de toute ses forces sur mon coeur pour essayer de me le retirer. Mon corps était pris de douleur, j'avais la nausée, j'avais la migraine. Je me suis mis dans un côté du cachot pour vomir. Je n'en pouvait plus. Je me suis essuyé la bouche avec un mouchoir et j'ai regardé ma fille, encore une fois.. J'ai lu sur son visage sa douleur. Elle était si belle. Mais cette douleur, c'est moi qui lui avait infligée. Je ne pouvais plus supporter de la voir souffrir. J'ai pris un couteau et j'ai tenté de me l'enfoncer dans le coeur pour ne plus avoir à supporter la douleur que me provooquait la vision de ma fille paralysée de douleur. Mais à quelques millimètres de ma peau, j'ai lâché le couteau. Pas par lâcheté, pas parce que je n'avaispas le courage car je l'avais le courage, je savais que de toute manière je mourrais alords maitenant vallait mieux que plus tard non, je n el'ai pas lâché pour cette raison mais parce que je voulais souffrir à mon tour et rien ne pouvait plus me faire souffrir que de voir ma fille aincsi torturée. Je n'avais jamais été bon, j'avais toujours été injuste avec mes^élèves, meme avec ma propre fille. Il falait que je paye pour tout le mal que je leur avait fait. Il fallait que je souffrez à mon tour. Après ma fille, ce serait moi et je continuerais à souffrir jusqu'à ma mort. J'ai continué à la regarder, en serrant les dent. Je me mordais la lèvre inférieure et je me suis rendu compte que je me faisais saigner, tant pis. Le goût du sang dans ma bouche me redonna la nausée mais je résistai. Mes lèvres, me faisait mal mais tant pis, je continuais. Je me plantais les ongles dans la chaire, je m'arrachais des cheveux et je voyais ma fille, la pire des souffrances. Elle souffrait, si j'avais pu, j'aurais supplié qu'on me prenne à sa place.
Et puis je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer à quel point j'étais fier d'elle. elle n'avait pas poussé un seul vcri pendant tout ce temps. Elle n'avait pas laché un mot sur l'ordre du phénix et pourtant je sais bien comment elle souffrait. j'étais foier même si je n'avais pas eu la chance de l'élever ^par moi-même, j'étais fier.
Et puis elle s'est écroulée sur le sol. J'ai senti mon coeur s'arreter. J'ai remarqué que mes joues étaient mouillée de larmes. J'ai regardé, j'ai desséré mes dent, j'ai tenté d'apercevoir ce qu'il se passait mais je n'ai pas compris. j'ai vu le corps de ma fille, immobile. J'ai commencé à paniquer, j'ai senti la nausée reprendre. J'ai resséré mes dents et j'ai entendu ben dire morte et je n'ai pas pu, y croire, c'est impossible, elle ne peut pas etre morte, ma fille, mon enfant, l'etre de ma chaire et de mon sang, la personne à qui je tiens le plus dans ce monde, la personne pour qui je me serais sacrifié. J'ai vomi mes entrailles, j'ai vomi tout mon corps, je me suis griffé, lacéré la peau de mes ongles, et j'ai pleuré de rage, pleuré d'horreur, pleuré d'iunjustice, pleuré d'amour.
J'ai pleuré si fort que j'ai cru un instant que mes yeux allaient sortir de ma tête. J'aurais mieux fait de me le planter ce couteau dans le coeur, je n'aurais pas eu à supporter tout ca. Mais non, il fallait que je souffre pour me punir de toute la méchanceté que j'avais faiute à tout le monde autour de moi. Je me détestais et il fallait que je me fasse payer pour partir la concience tranquille mais c'était p;lus que je ne pouvais supporter ma fille morte. Je me suis levé et j'ai hurlé



NNNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN
C'EST IMPOSSIBLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!JE VOUS HAIS TOUS, JE VOUS DETESTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!VOUS M'AVEZ TOUT VOLE, TOUT PRIS, VOUS AVEZ TUE TOUT CE QUI %ME RATTACHAIT AU BIEN SUR CETTE TERRE ET LA , ALORS QUE J'APPREND L'EXISTENCE DE MA FILLE, VOUS ME L'ENLEVEZ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

TUEZ-MOI BANDE DE BRIUTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!TUEZ-MOI AVANT QUE JE NE VOUS TUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!JE NE VEUX PLUS DE CE MONDE POURRI, JE VEUX REJOINDRE MON PAUVRE ENFANT!!!!!!!!!!!!!!!!!CERTE, J'AI ETE CRUEL AVAEC ELLE, J'AI ETE CRUEL AVEC TOUT MON ENTOURAGE PARCE QU AVANT J AI SOUFFERT. JE SAIS QU ELLE NE M AURAIT JAMASI PARDONNE MAIS JE M EN MOQUAIS!!!!!!!!!!!!!!!!! LA SEULE CHOSE QUI COMPTAIT A MES YEUX A PRESENT ETAIT DE LA VOIR VIVRE SA VIE TRANQUILLEMENT D AVOIR DES GOSSES UN MARI UN FAMILLE. QU ELLE M AIME OU QU ELLE NE M AIME PAS JE M EN MOQUAIS BIEN JE COMPRENAIS QU ELLE NE PUISSE PAS AIMER UN PERE QUI N A JAMAIS ETE PRESETN MEME SI JE N ETAIS PAS INFORME DE SA NAISSANCE UN PERE QUI A ETE MONSTRUEUX LE PIRE PROFESSEUR QUI SOIT LE PERE LE PLUS HORRIBLE MAIS JE L AIMAIS JE L AIMAIS ET JE M EN SUIS RENDU COMPTE TROP TARD. LAISSEZ MOI CREVER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

j'ai pris le couteau et j'ai voulu mle l'enfoncer dans le coeur mais je me suis évanoui, j'vaias perdu trop de sang, je m'étais auto mutilé et j('avais trop vomi. je me suis écroulé sur le sol, inconsciient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Parle-d'Or
élève à gryffondor
élève à gryffondor
avatar

Nombre de messages : 329
statut (élève prof?...) : élève
Maison : Gryffondor
année (seulement si vous êtes un élève) : 5° année
Date d'inscription : 11/02/2006

Fiche sOrcier
Puissance:
600/1000  (600/1000)
vOtre Camp: Je Lutte pOur le bien
PrécisiOns persOnnage:

MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   Mer 17 Mai - 18:42

j'ai remercié le mangemort de m'avoir donné du pain et de m'avoir laissé toucher mon pantalaismon chéri, j'ai tant aimé cet instant.
Et puis je l'ia vu torturer la jolie jeune fille. Et j'ai cr que j'allais m'évanouir, j'ai fermé les yeux et suis allé au fonc de ma cellule, dans le noir en m'obligeant à ne pa sla regarder. Et je me suis mise à sangloter, à pleurer parce qu'elle devait avoir mal, parce qu'un sort pareil, au sien m'était destiné, parce que Pantalaimon était trop loin de moi, parce que j'avais été naïve parce que Sicada m'avait trahi, parce que le professeur Rogue était le père de la jeune fille et qu'il devait souffrir, parce que luna me manquait, parce que je voulais parler à Dumbledor et parce que en cet instant , je n'étais pas asser forte. Will l'aurait été lui mais Will n'était plus là, plus jamais.

* je t'aime will *

et je l'ai senti prèsde moi qui essayait de me réconnforter. On a parlé

* ma lyra, si tu meurs, n'oublie pas de m'attendre avec les harpies *
* je n'oublierais pas, c'st promis, je ties à te revoir!!! *
* je t'aime si tu savais à quel point et tu me manques *
* moi aussi Will et jamais je n'oublirais que je t'aime *
* sois patiente et pense à moi pour te donner des forces, je resterais quoi qu'il arrive près de toi, dans ton coeur *
* j'ai si peur, oh will, moi qui me croyait si courageuse mais sans toi et sans pan , je ne suis rien *
* tu es lyra et moi j'aime lyra. tu es courageuse ma lyra *
* je t'aime*
* je t'aime *

j'ai focalisé mes pensée sur will et j'ai visualisé son visage si beau. Mais malgré, tout j'entendais la voix du mangemort se moquer dela jeune fille. et je ne pouvais enmpêcher ces paroles de m'atteindre ne plein coeur comlme si je ne faisait qu'une avec elle.
et puis le professeur rogue a crié lorsque le mangemort a annoncé la mort de la jeune fille. il a crié, et là, j'ai tout écouté, je n'ai pas pu m'en empêcher et j'ai été frappé par tout l'amour qu'il lui portait à sa fille. Moi mon père ne m'avait jamasi aimé. Ma mère non plus et ils étaient morts tous les deux à présent. Elle elle vaait un père qui l'aimait et^même si c'était rogue, c'était tellement beau. J'aurais aimé avoir Rogue comme père plutot que d'avoir un père sans amour pour moi. il m'avait fait du mal rogue, tout comme à la jeune fille mais il l'aimait et je me suis prise à l'aimer moi aussi rogue, cet homme si froid mais qui aujourd'hui montrait en pmlein jour son coeur. Je me suis mise à pleurer parce que rogue venait de perdre son unique enfant, qu'il aimait tant, sa raison de vivre. Et la jeune fille n'avait jamais pris en compte tout les sacrifices et tou l'amour qu'il lui portait. De son vivant elle aurat du l'aimer et lui pardonner parce que mon père ne se seait jamasi sacrifié pour moii et rogue s'était sacrifié. elle avait eu de la chance mais n'avait pas su profiter de l'amour que ce père lui offrait. j'ai pleuré de plus belle, pauvre rogue, je ne le verrais plus jaamis comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cachots de la tombe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cachots de la tombe
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» tombe du commandant PARQUIN à Doullens (SOMME)
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» une plume qui tombe du ciel
» tombe du général DUMAS à Villers-Cotterets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POuDlArd SchoOL :: Hors RPG :: Le cOmmencement :: Dans Le Passé :: Les Mangemorts-
Sauter vers: